L'Elysée, en quête d'argent frais, allège sa cave aux enchères

31/05/13 à 01:27 - Mise à jour à 01:27

Source: Le Vif

(Belga) La présidence française, en quête de ressources financières, a mis aux enchères jeudi 10 pc des 12.000 bouteilles de sa cave, espérant des envolées des prix avec des crus rares, dans une démarche inédite dénoncée par certains comme un bradage à l'étranger du patrimoine français.

L'Elysée, en quête d'argent frais, allège sa cave aux enchères

Le premier jour de la vente, dans le hall de Drouot, la plus célèbre des salles d'enchères de France, a dépassé les estimations, rapportant 295.663 euros, avec notamment deux Petrus 1990 adjugés à 5.500 et 5.800 euros. L'estimation initiale prévoyait un gain pour l'Etat de 250.000 euros pour la totalité de la vente : un montant pulvérisé dès le premier jour. Les enchères, qui se poursuivront vendredi après-midi, ont démarré en présence de nombreux clients et curieux avec des coffrets en bois estampillés "Présidence de la République française", contenant cinq flacons de Cognac. Estimés entre 300 et 400 euros, ils ont été adjugés à 1.600 et 1.750 euros (hors frais), achetés dans la salle par un Chinois de Shanghai, M. Fan Dongxing. C'est encore lui qui a conclu la vente en s'emparant de l'une des deux bouteilles de Petrus 1990, renchérissant jusqu'à 5.800 euros. "Je suis très heureux", a-t-il déclaré aux nombreux médias : "les Chinois aiment beaucoup le vin français". "Certains seront peut-être pour nous, j'en revendrai à des amis professionnels", a-t-il dit, expliquant qu'il était venu spécialement en France pour cette vente. (Belga)

Nos partenaires