L'Eglise de scientologie infiltre les milieux congolais - plainte de la Sûreté pas exclue

17/01/13 à 17:26 - Mise à jour à 17:26

Source: Le Vif

(Belga) La Sûreté de l'Etat n'exclut pas de porter plainte à la suite de la transmission à la presse d'informations classifiées, a-t-elle fait savoir jeudi après-midi, après les informations diffusées par les quotidiens la Dernière Heure et Het Laatste Nieuws selon lesquels un rapport de la Sûreté évoque l'infiltration des milieux belgo-congolais par l'Eglise de scientologie.

Cités dans les quotidiens, les députés bruxellois cdH Bertin Mampaka et Pierre Migisha ainsi que Gisèle Mandaila (FDF) ont catégoriquement démenti tout lien avec la secte. De son côté, la Sûreté de l'Etat (VSSE) a dit "se réserver le droit de porter plainte suite à la transmission d'informations classifiées par des tiers à la presse, en vertu de la législation relative à la classification et aux habilitations, attestations et avis de sécurité". Dans un communiqué, la Sûreté de l'Etat, qui s'est refusée à tout autre commentaire, dit "ne pouvoir accepter que l'exécution de ses missions et de ses activités opérationnelles soit mise en péril par le non-respect de cette législation". (JDD)

Nos partenaires