L'école De Blokkendoos à Anvers veut une rentrée calme

28/08/13 à 17:26 - Mise à jour à 17:26

Source: Le Vif

(Belga) L'école De Blokkendoos/Creatopia à Anvers, secouée depuis plusieurs mois par des accusations d'atteintes à la pudeur et abus sexuels encore non vérifiées, a appelé mercredi dans une lettre ouverte à une rentrée scolaire calme. L'enquête est toujours en cours, et les deux institutrices maternelles visées par les plaintes des parents ont été replacées temporairement dans l'administration de l'enseignement public.

L'école De Blokkendoos à Anvers veut une rentrée calme

Le nombre d'élèves n'a pas souffert de l'affaire, selon la lettre de l'école. Une quinzaine d'élèves a quitté l'établissement, mais les raisons du choix des parents seraient pour la plupart tout à fait étrangères aux accusations d'abus sexuels. La lettre, cosignée par la direction de l'école et le comité de parents, demande à tout le monde, y compris les médias, d'accorder aux enfants "une rentrée scolaire normale". Une journée de rencontre a été prévue le vendredi précédant la rentrée, pour restaurer la confiance entre parents et enseignants. L'école commence l'année scolaire avec un nouveau nom, "Creatopia". Le changement avait été prévu avant que l'affaire n'éclate. Fin juin, le scandale avait pris une telle ampleur que la Ville d'Anvers avait décidé de mettre un terme à l'année scolaire avec une semaine d'avance. Des parents protestaient quotidiennement devant l'établissement, une jeune institutrice et la direction avaient également reçu des menaces de mort. Jusqu'à présent, rien n'a permis de confirmer des agissements inappropriés de la part du personnel enseignant. Des parents ont toutefois porté plainte à l'encontre de deux institutrices maternelles. (Belga)

Nos partenaires