L'eau wallonne pourrait coûter cher à Electrabel

31/05/13 à 07:14 - Mise à jour à 07:14

Source: Le Vif

(Belga) La Wallonie doit se conformer à la législation européenne sur la qualité de l'eau. Le gouvernement wallon planche actuellement sur une proposition pour faire contribuer chaque catégorie de consommateurs d'eau en fonction de son impact sur la ressource et sur l'environnement. Une idée qui pourrait coûter cher aux entreprises qui consomment beaucoup d'eau, comme Electrabel, peut-on lire vendredi dans le journal Le Soir.

La Wallonie devrait s'être conformée à la législation européenne sur la qualité de l'eau depuis déjà trois ans. Les choses avancent toutefois et depuis jeudi les cabinets du gouvernement wallon discutent d'une proposition visant à modifier le financement de la politique de l'eau. Le but est de faire contribuer chaque catégorie d'utilisateurs en fonction de son impact sur la ressource et sur l'environnement et ainsi trouver des fonds afin de financer les nouvelles mesures de protection de l'eau. Le gouvernement a besoin pour cela d'une rentrée annuelle supplémentaire de 25 millions d'euros par an à partir de 2015. Le ministre wallon de l'environnement, Philippe Henry (Ecolo), propose de préserver la facture des ménages et de chercher l'essentiel des ressources du côté des entreprises qui consomment beaucoup d'eau. Cela toucherait une soixantaine de sociétés, notamment Electrabel, qui pourrait devoir payer chaque année 14 millions d'euros pour le pompage, dans la Meuse, de l'eau nécessaire au refroidissement de la centrale nucléaire de Tihange. L'avant-projet de décret prévoit aussi, notamment, une révision de la taxe sur le déversement des eaux usées industrielles, dont le taux est resté inchangé depuis 1990. (Belga)

Nos partenaires