L'axe routier Mons-Quiévrain (RN51) aura un nouveau visage de mobilité à terme

26/03/14 à 13:31 - Mise à jour à 13:31

Source: Le Vif

(Belga) Le consortium de bureaux d'études "Technum-Demeter-Espaces Mobilités" a été désigné mercredi par l'IDEA, intercommunale de développement économique de la région Mons-Borinage-Centre pour repenser fondamentalement la mobilité sur l'axe reliant Quiévrain à Mons (RN51). L'initiative s'inscrit dans le projet de territoire "Coeur du Hainaut, Centre d'énergies". Une seconde phase non encore initiée concernera la poursuite du projet entre Mons et Chapelle-lez-Herlaimont.

L'axe Quiévrain-Mons aura, à terme, un nouveau visage de mobilité. Le timing d'aménagement n'a pas été précisé lors de la présentation du dossier mercredi. "Le projet propose un schéma directeur qui donne les orientations à prendre en matière de mobilité sur l'axe Quiévrain-Mons-Chapelle-Lez-Herlaimont, une action phare dans les axes stratégiques de 'Coeur du Hainaut, Centre d'énergies' appelée 'Master Plan Tram'", a indiqué à l'IDEA. De tram, il n'en est pas vraiment question, le mode de transport n'étant pas estimé suffisamment rentable, notamment pour la phase 1 du projet, qui concerne la RN51 entre Quiévrain et Mons. Un bus à haut niveau de service est envisagé sur l'épine dorsale qu'est la RN51, avec laquelle seront notamment réalisées une série de connexions de mobilité "intermodales", notamment routières (autoroute, axiale boraine), ferroviaires (ligne 97) et cyclables (réseau Ravel). Le schéma de principe proposé par le consortium sera analysé par les communes concernées et les acteurs de la mobilité pour arriver à des fiches concrètes dont dépendra le financement du projet envisagé sur fonds européens, régionaux et communaux. Le projet "Coeur du Hainaut, Centre d'Énergies" concerne 25 communes et quelque 500.000 habitants dans les régions de Mons-Borinage et du Centre. (Belga)

Nos partenaires