L'armée tchadienne arrive en renfort en Centrafrique

18/12/12 à 20:54 - Mise à jour à 20:54

Source: Le Vif

(Belga) L'armée tchadienne est arrivée en Centrafrique, à la demande du président François Bozizé, pour aider les forces centrafricaines à stopper la rébellion après la prise de la ville de Bria (centre), a-t-on appris mardi soir de source militaire centrafricaine.

"Des éléments de l'armée de terre tchadienne lourdement armés, à bord d'une vingtaine de véhicules, sont arrivés en milieu d'après-midi à Kaga Bandoro (centre) où ils ont rejoint des éléments des Forces armées centrafricaines (FACA)", a indiqué cette source. Le Tchad du président Idriss Deby Itno est un fidèle allié du président François Bozizé, qu'il a aidé lors de sa prise de pouvoir à Bangui par les armes en 2003. Les forces tchadiennes, bien organisées et rompues au combat après des années de luttes contre des rebelles dans l'est du Tchad, étaient déjà intervenues en Centrafrique notamment pour expulser les rebelles de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP) de Birao, capitale du nord, fin 2010. Selon la même source militaire, les forces tchadiennes "ont pour mission de renforcer les forces armées centrafricaines dans la contre-attaque destinée à reconquérir les villes tombées aux mains des rebelles". Une coalition de factions rebelles dénommée "Séléka CPSK-CPJP-UFDR", qui menace de renverser le régime de Bozizé, a pris mardi la ville minière de Bria au centre du pays, faisant fuir des éléments des forces armées centrafricaines, sous-payées, mal organisées et sous-équipées. Cette prise de Bria est survenue après l'attaque le 10 décembre des localités de Ndélé, Sam Ouandja et Ouadda par les rebelles d'une frange de l'UFDR (Union des forces démocratiques pour le rassemblement). Ces attaques et l'inefficacité des FACA ont conduit le président Bozizé à appeler son voisin en renfort. (DGO)

Nos partenaires