L'armée syrienne probablement à l'origine de l'attaque chimique

10/09/13 à 09:34 - Mise à jour à 09:34

Source: Le Vif

(Belga) L'armée syrienne est très probablement à l'origine de l'attaque aux armes chimiques, le mois dernier, responsable de centaines de morts, a déclaré mardi Human Rights Watch.

L'armée syrienne probablement à l'origine de l'attaque chimique

L'organisation de défense des droits de l'homme affirme dans un rapport de 22 pages publié aux Etats-Unis que des preuves crédibles "suggèrent fortement" que ce les forces armées du président Bachar al-Assad ont lancé cette attaque. Human Rights Watch tire ces conclusions de l'analyse de récits de témoins des attaques du 21 août à Ghouta, d'informations sur la source probable des attaques, de débris des armes utilisées et des symptômes présentés par les victimes. "Des débris de roquettes et les symptômes des victimes de l'attaque du 21 août à Ghouta constituent des éléments de preuves crédibles concernant les armes utilisées, " a déclaré le directeur des situations d'urgence de HRW, Peter Bouckaert. "Ces éléments de preuves suggèrent fortement que ce sont les forces du gouvernement syrien qui ont lancé ces roquettes porteuses d'armes chimiques sur les banlieues de Damas ce matin-là". Selon HRW, ce type de roquettes et de lanceurs utilisés pour cette attaque sont "uniquement détenus et utilisés" par l'armée syrienne. Du gaz sarin a aussi probablement été utilisé, a ajouté HRW qui précise que deux types de roquettes semblent avoir été utilisés, une roquette de 330 mm équipée d'une tête capable de porter une grande quantité d'agents chimiques liquides, et une roquette plus petite de 140 mm capable de porter 2,2 kilos de sarin. (Belga)

Nos partenaires