L'armée sud-soudanaise avance sur Bor, ville prise par la rébellion

21/12/13 à 12:42 - Mise à jour à 12:42

Source: Le Vif

(Belga) L'armée du Soudan du Sud, appuyée par des hélicoptères, avançait samedi vers la ville de Bor, au nord de Juba, contrôlée depuis jeudi par les partisans de Riek Machar, le rival du président Salva Kiir, a indiqué un porte-parole.

L'armée sud-soudanaise avance sur Bor, ville prise par la rébellion

"Nous avançons sur Bor (...) il y a des combats, mais nous sommes aidés par des unités aériennes", a déclaré à l'AFP le porte-parole de l'Armée populaire de libération du Soudan (SPLA), Philip Aguer. Des combats ont éclaté dimanche 15 décembre entre les troupes du président Salva Kiir et celles de l'ancien vice-président Riek Machar. Les forces de Machar ont pris la localité de Bor, à 200 km au nord de Juba dans la nuit de mercredi à jeudi. Bor est la capitale de l'Etat de Jonglei, l'une des régions les plus explosives de la jeune nation du Soudan du Sud, devenue indépendante en 2011. Philip Aguer a démenti des informations selon lesquelles l'armée ougandaise voisine, qui avait envoyé des troupes vendredi à Juba pour ramener la sécurité dans la capitale et permettre l'évacuation de milliers de ses citoyens, participe aux combats contre Riek Machar. "Cette opération est menée par la seule SPLA", a-t-il affirmé. Il a également souligné que l'Etat-clé d'Unité, producteur de pétrole, était sous le contrôle du gouvernement, précisant qu'il y avait eu des combats pendant la nuit dans Bentiu, capitale de cet Etat. Par ailleurs, la présidence kenyane a annoncé samedi l'envoi "immédiat" par le Kenya de soldats au Soudan du Sud pour évacuer quelque 1.600 ressortissants. Le président Uhuru Kenyatta a "ordonné aux KDF (Forces de défense du Kenya) de commencer immédiatement l'évacuation des 1.600 Kényans se trouvant au Soudan du Sud" a indiqué le porte-parole de la présidence Manoah Esipisu dans un communiqué. (Belga)

Nos partenaires