L'armée belge continue, comme ses alliés, à se désengager d'Afghanistan

11/08/14 à 16:37 - Mise à jour à 16:37

Source: Le Vif

(Belga) L'armée belge a mis fin dimanche à l'une de ses petites missions en Afghanistan - une contribution à la formation d'aviateurs afghans - et s'apprête à rapatrier en octobre ses avions de combat F-16, déployés depuis six ans sur la base de Kandahar (sud du pays), a-t-on appris lundi de sources militaires.

L'armée belge continue, comme ses alliés, à se désengager d'Afghanistan

Les quatre militaires belges affectés à une équipe multinationale chargée d'entraîner des Afghans à utiliser des hélicoptères MI-17 de conception russe, sous le nom d'"Air Advisory Team" (AAT), ont terminé leur mission dimanche. Ils ont quitté lundi la base de Kandahar pour rentrer en Belgique, alors que la majorité des forces occidentales devrait avoir quitté le pays d'ici le 31 décembre. Cette équipe affectée à la NATO Training Mission-Afghanistan (NTM-A, le volet "formation" de la force internationale d'assistance à la sécurité, Isaf), était en place depuis février 2011. Avec pour tâche de "coacher" les membres du Kandahar Air Wing de l'armée nationale afghane (ANA), appelée à bientôt assurer seule la sécurité du territoire. Quelque 130 militaires belges restent toutefois présents, pour quelques semaines encore, à Kandahar, constituant le plus gros détachement déployé en Afghanistan. La plupart d'entre eux mettent en oeuvre six chasseurs-bombardiers F-16 chargés d'assurer un appui aérien aux troupes terrestres de l'Isaf. Mais leur mission devrait prendre fin définitivement d'ici la fin du mois d'octobre, a-t-on indiqué lundi en marge d'une visite sur place du "patron" de l'armée belge, le général Gerard Van Caelenberge. (Belga)

Nos partenaires