L'ancienne préfète de l'Athénée de Jambes poursuivie pour harcèlement, acquittée

24/09/13 à 10:29 - Mise à jour à 10:29

Source: Le Vif

(Belga) Marianne D., 65 ans, préfète de l'Athénée de Jambes à présent retraitée, a été acquittée mardi par le tribunal correctionnel de Namur pour harcèlement envers Fabienne G., une professeur, entre octobre 2007 et février 2009.

Cette professeur se sentait constamment brimée à cause du comportement de Marianne. Les deux femmes étaient en litige principalement pour deux raisons: des horaires et un remplacement. Marianne avait en effet sollicité Fabienne pour un remplacement mais cette dernière avait refusé. "Par la suite, elle m'a discréditée en me faisant passer pour quelqu'un de peu serviable", avait expliqué Fabienne à la dernière audience. Sur quoi, le conseil de Marianne avait rétorqué que "l'école n'était pas le Club Med et qu'on ne pouvait pas refuser un remplacement comme ça". Concernant les horaires, Fabienne souhaitait un aménagement particulier pour s'occuper de sa mère malade. Ce qui lui a été refusé. "Cela n'est pas constitutif de harcèlement. Ma cliente faisait des horaires non pas pour les profs mais dans l'intérêt des enfants d'abord", avait ajouté son conseil, qui avait sollicité l'acquittement plaidant notamment l'ancienneté des faits et l'absence d'antécédent judiciaire de sa cliente. Le parquet de son côté ne s'opposait pas à une suspension du prononcé mais estimait que les préventions devaient être déclarées établies. Pour l'avocate de Fabienne, Marianne aurait dû reconnaître que son comportement était excessif. Le tribunal a suivi la défense et l'ancienne préfète est donc totalement blanchie dans cette affaire. (Belga)

Nos partenaires