L'ancienne cheminée Cuivre & Zinc à Chênée a été détruite

07/02/14 à 15:14 - Mise à jour à 15:14

Source: Le Vif

(Belga) La cheminée de l'ancienne usine Cuivre & Zinc à Chênée, en province de Liège, a été démolie mercredi. Le ministre wallon du Patrimoine, Carlo Di Antonio, avait accepté de la rayer de la liste de sauvegarde des bâtiments industriels. Une décision qui fâche l'asbl Patrimoine industriel Wallonie-Bruxelles.

Datant de la fin du 19ème siècle, la cheminée de l'ancienne usine Cuivre & Zinc à Chênée a été démolie mercredi, bien qu'elle figurait depuis juillet 2013 sur la liste de sauvegarde des bâtiments industriels pour son intérêt historique. En décembre dernier, le ministre wallon du Patrimoine, Carlo Di Antonio (CDH), avait néanmoins accepté que ce monument soit rayé de la liste de sauvegarde. Le site de l'ancienne usine étant actuellement assaini par la Spaque (société publique d'aide à la qualité de l'environnement), le maintien de la cheminée posait des problèmes par rapport à sa stabilité et à la sécurité des travailleurs sur place. Le ministre a également souligné que les abords et l'intérieur de la cheminée étaient pollués et que son maintien par un étançonnement aurait entraîné un important surcoût. Il considère que d'autres cheminées similaires ne sont pas rares et ont été mieux conservées. Cette démolition ne ravit pas l'asbl Patrimoine industriel Wallonie-Bruxelles, qui juge au contraire que cet édifice était l'un des dernier du genre et qui regrette l'absence de toute concertation. L'association estime que cette cheminée constituait un témoignage historique important d'un point de vue pédagogique et que son maintien aurait été un signe de respect vis-à-vis des anciens travailleurs. L'asbl invite le ministre à mettre en place une politique concrète et durable relative au patrimoine industriel du 20ème siècle. (Belga)

Nos partenaires