L'ancien président du CPAS de Modave réfute les accusations de son successeur

15/04/14 à 13:02 - Mise à jour à 13:02

Source: Le Vif

(Belga) L'ancien président du CPAS de Modave a réfuté mardi les accusations portées par son successeur qui a décidé de dénoncer à la justice l'octroi, durant plusieurs années, de cinq jours de congés supplémentaires par an aux collaborateurs du CPAS.

L'ancien président du CPAS de Modave réfute les accusations de son successeur

Pour l'ancien président PS Bernard Destexhe, ces congés n'étaient pas des passe-droits mais une manière de permettre aux employés de récupérer après l'organisation de grands événements. "Ces congés qui sont octroyés depuis 1983 par un président du CPAS qui était à l'époque libéral, je les ai aussi octroyés pour le bien-être du service. Il n'est pas rare que des organisations demandent de nombreuses heures de travail. Il est donc normal que les agents puissent récupérer", a expliqué Bernard Destexhe qui s'étonne du moment choisi par son successeur pour faire part de la situation. "Il est au courant de cela depuis sa prise de fonction. C'est étonnant qu'il sorte cela maintenant alors qu'il est quatrième suppléant sur la liste cdH (pour les élections régionales du 25 mai pour l'arrondissement de Huy-Waremme, ndlr). Il veut faire parler de lui", estime encore l'ancien président. Le président actuel Pierre Halut explique pour sa part qu'à son entrée en fonction, il a été surpris de se voir demander s'il allait également octroyer, comme ses prédécesseurs, "les vacances du président". "J'ai pris le temps de faire analyser le dossier à des spécialistes. Maintenant, j'en informe le parquet car c'est mon devoir", indique-t-il. L'information qui sera transmise au procureur du roi fait mention de faux en écritures, abus de biens sociaux et détournement d'argent public. (Belga)

Nos partenaires