L'Allemagne préoccupée par les centrales de Doel 3 et Tihange 2

09/10/12 à 07:23 - Mise à jour à 07:23

Source: Le Vif

(Belga) Le Land allemand de Rhénanie du Nord-Westphalie, inquiet de la situation des centrales nucléaires de Doel 3 et Tihange 2, réclame avec force la fermeture des deux réacteurs belges, révèle mardi La Libre Belgique.

L'Allemagne préoccupée par les centrales de Doel 3 et Tihange 2

Dans un texte adressé au ministre allemand en charge de l'Environnement, le chrétien-démocrate Peter Altmaier, les ministres régionaux de l'Environnement et de l'Economie, Johannes Remmel et Garrelt Duin, l'ont prié d'oeuvrer en faveur de la déconnection des réacteurs proches de la frontière allemande ou, pour le moins, d'empêcher la prolongation de leur fonctionnement. Evoquant les microfissures observées dans les deux réacteurs belges, M. Remmel souligne le danger "d'un grave accident et d'une émission de radioactivité pouvant avoir des conséquences considérables sur la population" du Land qui compte 17 millions d'habitants. Les deux centrales belges ne sont distantes que de 60 et 120 km de la Rhénanie du Nord-Westphalie. De son côté, l'association anti-nucléaire "Stop Tihange" d'Aix-la-Chapelle révèle qu'en septembre, le chef du département surveillance et contrôle de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) belge a refusé de recevoir une délégation d'activistes allemands, sous prétexte que de tels entretiens pouvaient être menés seulement avec des ressortissants belges. Les militants allemands ont alors invoqué le droit d'information et de non-discrimination garanti par la Convention d'Aarhus. L'AFCN a dès lors accepter de répondre à leurs questions mais seulement par mail... (MUA)

Nos partenaires