L'AJP juge que l'action de Tecteo contre Rossel est "une intimidation inacceptable"

01/07/13 à 16:06 - Mise à jour à 16:06

Source: Le Vif

(Belga) L'association des journalistes professionnels a fermement condamné, via un communiqué de presse envoyé lundi, l'action de l'entreprise de télécommunications Tecteo en réaction à l'article "Mathot et Moreau s'en vont à Vegas" paru samedi dernier dans le journal Le Soir.

L'AJP juge que l'action de Tecteo contre Rossel est "une intimidation inacceptable"

A la suite de la parution de l'article signé Joël Matriche, Tecteo avait en effet annoncé déposer une plainte pour calomnie, diffamation et complicité de violation du secret professionnel, assortie d'une demande de dommages et intérêts de 5 millions d'euros au groupe Rossel (éditeur du Soir) et de 1 million au journaliste. "Cette demande démesurée relève d'une stratégie d'intimidation inacceptable," clame l'AJP. "Cette exigence constitue une tentative de distiller la peur chez tous les journalistes d'investigation et de les décourager à exercer leur métier." Selon l'association, l'article du journaliste indépendant est bien documenté, et même "équilibré". En effet, Joël Matriche cite dans ses lignes les avis d'Alain Mathot, de Bénédicte Bayer, directrice du groupe Tecteo, et de Philippe Naelten, patron de la filiale Win. Ils sont les seuls à avoir bien voulu lui répondre, écrit le journaliste. L'AJP a également tenu à rappeler que l'accusation de complicité de violation du secret de l'instruction invoquée par Tecteo n'a pas de sens, car "la loi sur le secret des sources empêche que les journalistes soient poursuivis pour ce motif". Dans son article, Joël Matriche évoquait des voyages à Las Vegas effectués de 2009 à 2011 aux frais de Be TV, filiale de Tecteo, par les socialistes Alain Mathot (député-bourgmestre de Seraing) et Stéphane Moreau (administrateur-délégué de Tecteo). Il affirmait que la justice liégeoise s'y intéressait de près, aidée par l'Office central pour la Répression de la Corruption. Il est question de dépenses effectuées via la carte de crédit professionnelle de Daniel Weekers, le patron de la S.A. Be TV, pour permettre à Alain Mathot et Stéphane Moreau de visiter le Consumer Electronic Show de Vegas, alors que les deux comparses ne sont ni administrateurs ni salariés de la société. Philippe Naelten, dont les propos sont repris dans l'article de Joël Matriche, avait justifié les voyages d'Alain Mathot par l'implication de la Ville de Seraing dans les projets de Tecteo et sa connaissance en matière de télécoms. Bénédicte Bayer avait, quant à elle, précisé que les billets d'avion et les nuits d'hôtel de Stéphane Moreau avaient été remboursées par Tecteo à sa filiale Be TV. (Belga)

Nos partenaires