L'AJP et la FEJ protestent contre l'interdiction d'entrer aux USA de Mehmet Koksal

12/08/14 à 18:51 - Mise à jour à 18:51

Source: Le Vif

(Belga) L'Association des journalistes professionnels (AJP) et la Fédération européennes des journalistes (FEJ) ont officiellement protesté mardi contre l'interdiction d'entrer aux Etats-Unis dont a été frappé le journaliste belge Mehmet Koksal. Les deux organisations sont "indignées par le refus d'accès au territoire américain" qui touche leur collègue.

L'AJP et la FEJ protestent contre l'interdiction d'entrer aux USA de Mehmet Koksal

Mehmet Koksal, vice-président de l'AJP et responsable des projets au sein de la FEJ, devait en principe partir en vacances aux Etats-Unis à la fin du mois de juillet, accompagné de sa femme et de son fils de 5 ans. L'accès au territoire américain lui a cependant été refusé. Sa femme et son fils, pour qui le périple avait été préalablement autorisé, se sont en fin de compte également vu interdire l'entrée aux Etats-Unis seulement quelques heures avant le décollage de leur vol. Les autorités américaines n'ont donné aucune justification quant à cette interdiction. Mehmet Koksal ignore complètement pour sa part ce qui lui est reproché. La missive des deux fédérations de journalistes, adressée à l'ambassadeur des Etats-Unis en Belgique, Denise Campbell Bauer, demande des explications quant à ce refus. Les deux organisations soulignent l'indépendance et le professionnalisme de leur collègue. "Il a été à plusieurs occasions invité officiel de (l')ambassade (américaine) à Bruxelles et s'est rendu à quatre reprises déjà aux Etats-Unis", rappellent-elles. Dénonçant une "décision absurde" qui porte atteinte à la réputation et au crédit professionnel de M. Koksal, l'AJP et la FEJ demandent que toute la lumière soit faite sur cette affaire. "Ou bien nous devrions conclure que les journalistes engagés pour la défense de leurs collègues et de la liberté d'expression ne sont plus les bienvenus aux Etats-Unis." Les deux organisations ont également sollicité un rendez-vous auprès du ministre des Affaires étrangères Didier Reynders pour évoquer le cas du journaliste. Contactée lundi par l'agence Belga, l'ambassade des Etats-Unis à Bruxelles indiquait que cette décision n'était pas de son ressort et qu'elle ne pouvait dire quel motif avait été à l'origine de l'interdiction d'entrée sur le sol américain de M. Koksal. (Belga)

Nos partenaires