L'AGJPB fête les 50 ans de la protection du titre de journaliste pro

16/12/13 à 19:13 - Mise à jour à 19:13

Source: Le Vif

(Belga) L'Association Générale des Journalistes Professionnels de Belgique (AGJPB) a fêté lundi, par un symposium au Sénat, le 50e anniversaire de la reconnaissance et de la protection du titre de journaliste professionnel, coulées dans une loi le 30 décembre 1963.

Journalistes et éditeurs ont plaidé à cette occasion pour une uniformisation du statut des journalistes de presse quotidienne et de la presse périodique. Marc Van de Looverbosch, président de la Vlaamse Vereniging van Journalisten (VVJ, l'aile flamande de l'union professionnelle) et co-président de l'AGJPB, a évoqué un statut unifié dont le critère principal serait la rémunération du travail fourni, "car l'information ne peut jamais être gratuite". Philippe Nothomb, représentant des éditeurs au sein de la Commission d'Agréation, l'a rejoint dans son plaidoyer. Marc Van de Looverbosch suggère que la reconnaissance du titre de journaliste professionnel, décerné par la Commission d'Agréation, soit par ailleurs couplée à un code professionnel. Cette même commission doit également se pencher sur le cas des travailleurs freelance, durement touchés aujourd'hui pas les tarifs de plus en plus bas. Ils doivent en conséquence parfois accepter un travail "d'appoint", qui risque de leur faire perdre leur titre de journaliste. Sabine de Bethune, présidente du Sénat, a présenté dans son introduction au symposium les médias comme des "partenaires" du parlement, appelant les journalistes à quitter leur bureau pour s'imprégner de l'atmosphère du terrain. (Belga)

Nos partenaires