L'aéroport de Charleroi "serein" à la suite de la plainte de Brussels Airport

26/11/13 à 16:51 - Mise à jour à 16:51

Source: Le Vif

(Belga) L'aéroport de Charleroi s'est dit serein à la suite de la plainte déposée par Brussels airport company (BAC) auprès de la Commission européenne. "Nous n'avons même pas encore bouclé les dossiers de financements, il n'y a rien de signé, c'est juste un énième acharnement de BAC", explique David Gering, le porte-parole de l'aéroport de Charleroi, mardi à l'agence Belga. "Cette plainte n'a donc pas lieu d'être et nous allons collaborer avec la Commission européenne pour éclaircir le terrain".

BAC soupçonne des aides d'État dans le financement des nouveaux investissements (78 millions d'euros) à l'aéroport de Charleroi (BSAC). Soutenant que l'option la plus probable pour BSCA est un prêt de la Société wallonne des aéroports (Sowaer), il estime que celle-ci ferait profiter le site carolo des avantages de prêts à taux préférentiel dont elle jouit sur le marché grâce à la garantie de la Région wallonne, ce qui constitue une aide d'État illégale. Du côté de BSAC on estime que cette plainte n'a pas lieu d'être. Même son de cloche du côté de la Sowaer. "A ma connaissance, le projet d'extension est toujours en phase d'étude", explique le directeur général de la Sowaer, Alain Belot. "Nous n'avons pas été sollicité pour un quelconque financement. J'ai tendance à penser que si cette plainte devait exister, elle est beaucoup trop prématurée." Alain Belot dément aussi le fait que la Sowaer ait sollicité la garantie de la Région wallonne. (Belga)

Nos partenaires