L'aéroport de Bruxelles s'entoure d'un nouveau mur de sécurité

25/06/13 à 11:53 - Mise à jour à 11:53

Source: Le Vif

(Belga) L'aéroport de Bruxelles a entrepris de construire un mur de près de trois mètres de haut et long de plusieurs centaines de mètres sur son périmètre sud, sans doute à la suite du spectaculaire vol de diamants commis le 18 février dernier, a constaté l'agence BELGA.

La construction de ce mur fait d'éléments en béton joints, que les passionnés d'aviation ont déjà baptisé "le mur de la honte" - tant il gêne la vue sur une partie du parking réservé aux avions d'affaires - a débuté fin mai et se poursuivait mardi. Il remplace un simple grillage en treillis métallique. Il devra, lorsqu'il sera terminé, partir du bâtiment de la société d'aviation d'affaires Abelag en direction du sud, jusqu'au funérarium de Brussels Airport. Le porte-parole de l'aéroport, Jan Van der Cruysse, s'est refusé à tout commentaire sur la construction de ce mur, affirmant ne pas vouloir discuter des questions de sécurité. Il n'a ainsi pas confirmé le lien entre la construction du mur et le spectaculaire braquage commis le 18 février. Ce jour-là, deux véhicules noirs équipés de gyrophares bleus avaient enfoncé la clôture d'un chantier pour pénétrer sur le tarmac de l'aéroport et rejoindre un fourgon de transport de fonds au pied d'un avion de la compagnie Swiss qui s'apprêtait à décoller pour Zurich. Huit hommes armés de fusils-mitrailleurs, encagoulés et porteurs d'uniformes de policier, avaient braqué les pilotes de l'avion et les transporteurs de la Brink's, sans tirer un coup de feu. Puis, forçant les portes de la soute, ils avaient extrait 120 colis contenant principalement des diamants, d'une valeur estimée à au moins 50 millions de dollars (quelque 38 millions d'euros). Une trentaine de personnes avaient ensuite été interpellées en Belgique, en Suisse et en France. Une quantité importante de diamants avait été saisie à Genève. (Belga)

Nos partenaires