L'administration Obama soutient le mariage gay à la Cour suprême

01/03/13 à 02:27 - Mise à jour à 02:27

Source: Le Vif

(Belga) L'administration Obama a officiellement soutenu le mariage homosexuel dans un document déposé jeudi devant la Cour suprême des Etats-Unis qui examinera cette question sensible fin mars.

L'interdiction du mariage gay en Californie "viole l'égalité des droits" garantie par le 14e amendement de la Constitution, déclarent les avocats du ministère de la Justice, dans ce document de soutien de 40 pages, dont l'AFP a obtenu une copie. La Cour suprême doit se pencher le 26 mars sur un recours contre l'interdiction du mariage entre personnes de même sexe en Californie, et le lendemain sur la constitutionnalité de la loi américaine de défense du mariage. Un article de la constitution californienne ("Prop 8"), qui interdit le mariage aux couples de même sexe, "viole l'égalité des droits. Le 14e amendement incarne la définition constitutionnelle idéale que toutes les personnes dans la même situation doivent être traitées de manière égale", peut-on lire encore dans ce document, déposé en fin de journée de la date butoir. Le gouvernement américain avait également formellement demandé, la semaine dernière, à la haute Cour d'abroger un texte de son propre arsenal législatif, définissant au niveau national le mariage comme l'union d'un homme et d'une femme. Le gouvernement est allé encore plus loin jeudi, en intervenant spontanément dans le dossier californien. L'administration n'est pas partie prenante dans cette affaire. Dans un communiqué distinct, le ministre de la Justice Eric Holder, souligne que "les questions devant la Cour suprême dans cette affaire comme dans celle de la loi de défense du mariage, ne sont pas seulement importantes pour des dizaines de milliers d'Américains privés d'un accès égal aux droits et aux avantages prévus par la législation, mais pour notre Nation toute entière". "Nous avons vu à travers l'histoire les conséquences injustes de décisions et de politiques basées sur la discrimination", a ajouté le ministre. (BPE)

Nos partenaires