L'Absym opposée à la suppression du contingentement de spécialités médicales

26/09/12 à 18:31 - Mise à jour à 18:31

Source: Le Vif

(Belga) L'Association Belge des Syndicats Médicaux a fait part mercredi de son opposition à la proposition de la ministre de la Santé et des Affaires sociales Laurette Onkelinx (PS) de supprimer le contingentement des spécialités médicales en pénurie. L'Absym estime plutôt qu'il faut rendre la profession plus attrayante.

L'Absym opposée à la suppression du contingentement de spécialités médicales

La ministre a suggéré mercredi dans un entretien à La Libre de supprimer le contingentement de spécialités comme la médecine générale, la psychiatrie infantile, la médecine aiguë, la médecine d'urgence et la gériatrie. "Dans un certain nombre de spécialités, comme la médecine générale, la médecine d'urgence et la psychiatrie infantile, des places ne sont actuellement pas pourvues", explique Marc Moens, le président de l'Absym. "Supprimer le contingentement n'est donc pas une solution." L'Absym attache plus d'importance à l'augmentation de l'attractivité de la profession. "Nous avons ainsi pu revaloriser les revenus des généralistes", souligne Marc Moens. "Une autre solution consiste en une meilleure répartition des attentes entre plusieurs médecins. Cela a un impact positif sur la vie sociale des médecins et allège le travail." (NICOLAS LAMBERT)

Nos partenaires