Kris Peeters souhaite des audiences royales hebdomadaires pour les entités fédérées

06/07/13 à 21:44 - Mise à jour à 21:44

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre-président flamand Kris Peeters a émis samedi le souhait que le Palais institutionnalise chaque semaine une audience royale pour les présidents des gouvernements des entités fédérées du pays, comme c'est déjà le cas pour le Premier ministre.

Kris Peeters souhaite des audiences royales hebdomadaires pour les entités fédérées

Le Roi, estime le chef du gouvernement flamand, est trop centré sur les enjeux du gouvernement fédéral, mais le prochain chef de l'Etat va devoir s'adapter à l'évolution de la structure du pays. "Je crois qu'il faut trouver un mécanisme par lequel le Roi non seulement reçoit chaque semaine le Premier ministre, mais aussi prend contact à intervalles réguliers avec les ministres-présidents", a déclaré M. Peeters (CD&V) sur la chaîne privée flamande VTM. "C'est l'avenir. Je crois qu'il est normal qu'un Roi choie les entités fédérées, veuille entretenir des contact avec elles, voir ce qu'il s'y passe, se soucie d'être en relation avec elles. Ça me paraît donc logique que le nouveau Roi réfléchisse à la manière dont il pourra développer ces contacts", a ajouté M. Peeters. Ces clarifications interviennent après une interview dans le quotidien De Standaard, dans laquelle M. Peeters faisait observer que le futur roi Philippe devrait tenir compte de "la réalité telle qu'elle est: la Flandre est la plus grande entité fédérée et le moteur économique de la Belgique". "Après l'entrée en vigueur de la sixième réforme de l'Etat, le centre de gravité se situera complètement au sein des entités fédérées. Il ne serait pas raisonnable de la part du Roi qu'il ne reconnaisse pas cela ou ne l'estime pas à sa juste valeur." M. Peeters dit n'avoir "aucun indice" de problèmes potentiels avec le futur souverain, mais il souligne que tout dépendra de l'attitude du nouveau Roi. "Il a tout intérêt à entretenir des contacts réguliers avec les entités fédérées et les considérer avec le respect nécessaire." (Belga)

Nos partenaires