Kenya - Le camp d'Odinga dénonce des résultats "trafiqués" à la présidentielle

07/03/13 à 10:27 - Mise à jour à 10:26

Source: Le Vif

(Belga) Le colistier du Premier ministre Raila Odinga dans la course à la présidentielle kényane, Kalonzo Musyoka, a dénoncé jeudi des résultats "trafiqués" après le scrutin de lundi, et il a demandé l'arrêt du dépouillement en cours.

"Nous avons des preuves que les résultats que nous avons reçus ont été trafiqués, " a-t-il déclaré devant la presse. "Dans certains cas, le nombre total de bulletins dépasse le nombre d'électeurs enregistrés, " a-t-il précisé. M. Musyoka, qui vise à se maintenir à son poste actuel de vice-président aux côtés de M. Odinga, a également affirmé que des observateurs de sa coalition, Cord, s'étaient "faits expulser de centres de dépouillement." "Nous n'avons pas pu vérifier les résultats (...) cela affecte tous les partis, " a-t-il ajouté. Le vice-président sortant a cependant précisé que ses accusations "ne constituaient pas un appel à la rue". "Nous sommes attachés à l'Etat de droit", a-t-il poursuivi. Mais, "en raison de ces préoccupations", il a tout de même estimé que "le processus de dépouillement manqu(ait) d'intégrité et (devait) être stoppé". Les Kényans attendaient jeudi toujours les résultats définitifs du scrutin présidentiel de lundi. L'élection est la première depuis celle de fin 2007, dont le résultat avait été largement contesté et qui avait débouché sur de sanglants affrontements politico-ethniques: plus de 1.000 personnes avaient trouvé la mort. Selon les résultats partiels annoncés peu à peu par la Commission électorale kényane, le principal adversaire de M. Odinga, le vice-Premier ministre Uhuru Kenyatta, bénéficiait toujours d'une nette avance jeudi matin. (OSA)

Nos partenaires