Kenya: décès d'une touriste russe attaquée et délestée à Mombasa

06/07/14 à 14:30 - Mise à jour à 14:30

Source: Le Vif

(Belga) Une touriste russe a été attaquée par des hommes armés dimanche à Mombasa, la grande ville portuaire de la côte kényane, et est décédée des suites de ses blessures, a annoncé la police.

Ce meurtre relève de la "délinquance ordinaire", a indiqué devant la presse à Nairobi la chef adjointe de la police, Grace Kaindi, excluant de fait une attaque terroriste. "Malheureusement la dame qui s'était fait tirer dessus a succombé à ses blessures", a déclaré Tom Okoth, un haut responsable de la police. Il a confirmé que la victime était de nationalité russe, comme l'avaient indiqué auparavant des médias locaux. Selon la police, la touriste visitait Fort Jesus - fort portugais datant du XVIe siècle, classé au patrimoine mondial de l'Unesco - avec deux autres personnes quand trois hommes armés ont ouvert le feu sur le groupe et volé un sac contenant des appareils photo et des téléphones. "Elle a été abattue lors d'un affrontement avec des voyous qui voulaient lui voler son appareil photo", selon la chef adjointe de la police nationale. Mombasa a été le théâtre de violences au cours des derniers mois, avec une série d'attaques attribuées aux islamistes somaliens shebab, liés à Al-Qaïda, ou à leurs sympathisants locaux. Dans la région de la côte, à quelque 300 km au nord, près de l'archipel touristique de Lamu, plus de 20 personnes ont été tuées dans la nuit de samedi à dimanche dans des raids revendiqués par les shebab. Les islamistes, qui ont mené une série d'attaques sur le sol kényan en représailles à l'intervention de l'armée kényane en Somalie, avaient appelé en juin les touristes étrangers à ne pas se rendre au Kenya, décrété "zone de guerre". Le pays est connu aussi pour ses chiffres très élevés en matière de criminalité. Plusieurs pays occidentaux ont relevé en mai leur niveau d'alerte sur le Kenya en raison de "menaces terroristes", déconseillant notamment les déplacements à Mombasa, voire pour certains sur tout ou partie de la touristique côte kényane. (Belga)

Nos partenaires