Kaboul pourrait ne pas accorder l'immunité aux soldats étrangers après 2014

19/10/12 à 11:50 - Mise à jour à 11:50

Source: Le Vif

(Belga) L'Afghanistan envisage de ne pas accorder l'immunité judiciaire aux soldats américains et de l'Otan qui seront déployés dans le pays après 2014, date de la fin de la mission de combat, a prévenu vendredi le président Hamid Karzaï.

Kaboul pourrait ne pas accorder l'immunité aux soldats étrangers après 2014

La force de l'Otan menée par les Etats-Unis compte actuellement plus de 100.000 soldats en sol afghan pour une mission de combat contre les insurgés talibans qui doit se terminer à la fin 2014. Après cette échéance, des militaires étrangers resteront en poste dans le pays mais pour entraîner et assister les forces de l'ordre afghanes. Dans un communiqué diffusé après la visite jeudi à Kaboul du secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, M. Karzaï a affirmé que les Afghans n'allaient peut-être "pas permettre à leur gouvernement d'accorder l'immunité" aux soldats étrangers après la mission de combat. Les Etats-Unis et l'Afghanistan ont déjà signé un traité de partenariat stratégique régissant leurs relations après la mission de combat, mais la question de l'immunité judiciaire des soldats post-2014 ne fait partie de cet accord et doit être réglée lors de négociations à venir. Selon de nombreux analystes, il est impensable que Washington signe un pacte prévoyant que ses soldats déployés après la fin de la mission de combat puissent être traduits devant des tribunaux afghans. La question de l'immunité est devenue épineuse au printemps dernier lorsqu'un soldat américain a été soupçonné d'avoir tué 17 villageois afghans la nuit avant son retour aux Etats-Unis. Des hommes politiques afghans avaient alors demandé à ce qu'il soit traduit devant les tribunaux locaux. (Jawad Jalali)

Nos partenaires