K. Peeters déplore que Di Rupo n'ait pas parlé de la politique régionale avec Barosso

08/03/13 à 20:54 - Mise à jour à 20:54

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre-président flamand, Kris Peeters, a déploré vendredi soir que le Premier ministre Elio Di Rupo n'ait pas insisté, lors de sa rencontre avec le président de la Commission européenne, Jose Manuel Barroso, sur la coopération avec les Régions dans le cadre de la politique industrielle de l'UE.

MM. Di Rupo et Barroso ont eu vendredi un entretien de deux heures consacré principalement à ce sujet. "Je suis content que le Premier ministre se soit entretenu avec le président de la Commission à propos des situations de concurrence déloyale entre les Etats-membres" de l'Union, a indiqué M. Peeters dans un communiqué. "Il est tout à fait justifié que le Premier ministre plaide pour un 'level playing field' (un environnement dans lequel toutes les entreprises d'un marché donné doivent suivre les mêmes règles, NDLR). La Flandre le fait depuis longtemps, la situation liée à Opel Anvers et Ford Genk (deux entreprises qui ont fermé leurs portes en laissant des milliers de personnes sur le carreau) en prouve la nécessité", a ajouté le chef du gouvernement flamand. Mais M. Peeters estime que M. Di Rupo aurait du profiter de l'occasion pour aborder avec M. Barroso la question de la coopération avec les Régions. "On ne peut éluder qu'il s'agit du principal défi: la nécessaire transformation de notre industrie, et la connexion plus rapide entre les politiques industrielles européennes et régionales", a-t-il souligné. Selon lui, la "nouvelle politique industrielle" du gouvernement flamand est en concordance avec celle de l'UE. "Dans l'intérêt de l'Europe et de la prospérité de sa population, il est de notre devoir de travailler immédiatement pour que l'industrie se tourne vers les nouveaux besoins dans le monde, conséquences notamment du vieillissement et de l'épuisement des carburants classiques", a-t-il conclu. (JAV)

Nos partenaires