Journée internationale des personnes disparues: la Croix Rouge toujours plus sollicitée

29/08/13 à 17:54 - Mise à jour à 17:54

Source: Le Vif

(Belga) La Croix-Rouge de Belgique a fait le point jeudi sur son service Tracing, créé il y a 76 ans, qui tente de retrouver la trace de personnes disparues lors de guerres, catastrophes naturelles, exils ou migrations à l'occasion de la journée internationale des personnes disparues vendredi.

Journée internationale des personnes disparues: la Croix Rouge toujours plus sollicitée

Pour la Croix-Rouge, ce service est "élémentaire", face à l'incertitude des proches de milliers de personnes disparues dont ils sont sans nouvelles. Concrètement, les deux ailes de la Croix-Rouge en Belgique disposent d'un service de ce type. Ceux et celles à le recherche d'un proche peuvent prendre un premier contact téléphonique auprès de Tracing, qui fixe alors un entretien personnalisé. Les dossiers sont ensuite transmis aux services de recherche de la Croix-Rouge et les recherches peuvent commencer dans les pays concernés. La position "neutre et indépendante" de la Croix-Rouge est un atout en cas de disparition lors d'un conflit, précise le communiqué. Les représentants de l'organisation peuvent en effet "visiter les hôpitaux, les morgues et les prisonniers", ce qui permet à ceux-ci de garder un contact avec leurs proches. Aux quatre coins du monde, des membres de la Croix-Rouge sont aussi formés pour aider aux missions de soutien aux familles affectées par des catastrophes naturelles. Une application internet a également été mise en place, via laquelle "les migrants de toute l'Union européenne" qui recherchent un proche "peuvent s'identifier". Enfin, le site internet de la Croix-Rouge internationale, www.familylinks.icrc.org, aide à renouer des contacts à travers le monde. En 2012, 368 demandes de recherche ont été introduites auprès de la Croix-Rouge de Belgique, parmi lesquelles 89 ont abouti. Le service belge était notamment intervenu lors d'événements historiques tels que la chute du mur de Berlin (1989), le génocide au Rwanda (1994) ou la guerre en Irak (2003). Tracing n'intervient par exemple pas dans le cadre de recherches de nature policière (disparitions inquiétantes) ou de recherches dans un but généalogique. (Belga)

Nos partenaires