Journée internationale de la Femme - Bruxelles prépare une allocation relogement notamment pour les femmes victimes de violence

08/03/13 à 17:20 - Mise à jour à 17:19

Source: Le Vif

(Belga) A Bruxelles, les femmes victimes de violences et les sans-abri pourront bientôt bénéficier d'une aide au relogement, a décidé le gouvernement bruxellois. L'équipe Picqué a donné son feu vert, en première lecture, à un avant-projet d'arrêté déposé vendredi par le secrétaire d'État au Logement, Christos Doulkeridis (Ecolo).

Le texte doit encore être soumis à l'avis, notamment, du Conseil d'État. Il entrera en application en janvier 2014. A l'origine, l'allocation de relogement (anciennement appelée l'allocation de déménagement, installation et d'intervention dans le loyer (ADIL)) a pour objectif de permettre à des ménages à faibles revenus de quitter un logement inadéquat - qu'il soit insalubre, inadapté à la taille du ménage, à l'âge ou à un éventuel handicap des occupants - pour un logement adéquat. Le gouvernement bruxellois a revu et simplifié ce dispositif et décidé d'en étendre le bénéfice aux femmes victimes de violences et les personnes sans-abri. Concrètement, il s'agit de permettre à une personne sans domicile ou dans l'urgence de quitter le domicile conjugal de bénéficier d'un soutien financier régional afin de pouvoir accéder à un logement à long terme et ainsi se reconstruire. L'allocation de relogement pourra se décliner en deux volets: une allocation de déménagement accordée une fois et variera en fonction du nombre de personnes à charge (de 800 à 1040 euros) et/ou une allocation loyer accordée pour couvrir la différence entre le loyer à payer et 1/3 des revenus du ménage. Celle-ci sera néanmoins plafonnée et variable en fonction du nombre de personnes à charge (de 155 à 233 euros). Elle sera attribuée pour une période de cinq ans, renouvelable une fois pour cinq ans, à 50% de la somme. Pour les ménages de plus de 60 ans ou handicapés, elle sera octroyée à durée indéterminée. (JAV)

Nos partenaires