Journée d'action européenne - Le service minimum n'est pas réalisable à court terme

14/11/12 à 17:28 - Mise à jour à 17:28

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre des Entreprises publiques, Paul Magnette, a répété mercredi à la Chambre qu'il regrettait les actions paralysant le trafic ferroviaire. Mais il a rappelé que la position du gouvernement fédéral n'a pas changé en ce qui concerne l'instauration d'un service minimum, qui ne sera donc pas réalisable à court terme.

Journée d'action européenne - Le service minimum n'est pas réalisable à court terme

M. Magnette était interrogé par Bert Maertens (N-VA), Valérie De Bue (MR) et Sabien Lahaye-Battheu (Open Vld) sur l'instauration d'un tel service minimum à l'occasion de la journée d'action européenne, qui a paralysé une grande partie du rail belge. Dans sa réplique, Mme De Bue s'est réjoui de la prise de position exprimée dans la presse mercredi matin par la chef de groupe sp.a. Karin Temmerman. Celle-ci a indiqué que les socialistes flamands voulaient qu'on intervienne plus fermement contre les grèves sauvages à la SNCB. "Il est irresponsable de prendre les voyageurs en otage", a-t-elle dit dans De Standaard. (PVO)

Nos partenaires