John Kerry appelle les autorités vietnamiennes à protéger les droits individuels

14/12/13 à 16:07 - Mise à jour à 16:07

Source: Le Vif

(Belga) John Kerry est arrivé samedi au Vietnam pour sa première visite en tant que chef de la diplomatie américaine dans le pays où il a combattu pendant la guerre. Le secrétaire d'Etat a exhorté Hanoï à respecter les droits de l'homme. Son déplacement au Vietnam, puis aux Philippines, s'inscrit dans la stratégie de rééquilibrage de la politique extérieure américaine vers la zone Asie-Pacifique, promue par le président Barack Obama.

John Kerry appelle les autorités vietnamiennes à protéger les droits individuels

John Kerry a atterri à Ho Chi Minh-Ville, la capitale économique du Vietnam, où il a assisté à une messe en la cathédrale Notre-Dame de Saïgon, un geste fort en direction des autorités accusées d'entrave aux libertés religieuses. John Kerry a ensuite salué la mue économique "extraordinaire" du Vietnam depuis la normalisation de ses relations avec les Etats-Unis, il y a deux décennies. "Le Vietnam a le potentiel pour devenir l'un des principaux partenaires économiques des Etats-Unis dans la région", a-t-il ajouté, tout en précisant qu'une "société plus ouverte" contribuait à la prospérité d'un pays. "Les Etats-Unis appellent les dirigeants (vietnamiens) à saisir cette opportunité et à protéger les droits" individuels, a-t-il dit. Des parlementaires américains et l'ONG Human Rights Watch, basée à New York, lui avaient spécifiquement demandé d'aborder la question des droits de l'homme, suggérant de conditionner aux progrès dans ce domaine la participation du Vietnam au Partenariat trans-Pacifique (TPP), zone de libre-échange à douze pays d'Asie-Pacifique. Après des entretiens à Hanoï avec le Premier ministre Nguyen Tan Dung et son homologue Pham Binh Minh, M. Kerry se rendra aux Philippines. Il visitera Tacloban, dans le centre de l'archipel ravagé par le typhon Haiyan le 8 novembre, pour "voir de première main les efforts de reconstruction" auxquels les Etats-Unis, alliés des Philippines, ont largement contribué financièrement. (Belga)

Nos partenaires