John Crombez: "La bataille contre la fraude n'est pas perdue"

26/10/13 à 12:17 - Mise à jour à 12:17

Source: Le Vif

(Belga) "J'ai beaucoup de mal à renvoyer tous les fraudeurs devant les tribunaux car je ne dispose pas actuellement de moyens rapides et fiables pour lutter contre cette fraude", a reconnu samedi, lors d'une interview sur Radio 1, le secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude fiscale, John Crombez.

John Crombez: "La bataille contre la fraude n'est pas perdue"

"Evidemment, il y a un problème par rapport à la justice. On ne peut pas dire le contraire mais cela ne signifie pas qu'on ne peut pas changer les choses", a précisé le secrétaire d'Etat. Dans une interview parue dans De Morgen, le président de la Cellule de traitement des informations financières (CTIF), Jean-Claude Delepière, s'en prend au monde politique, qui selon lui ne fait pas grand chose pour s'attaquer à la fraude fiscale. M. Delepière déplore ainsi l'acquittement cette semaine du prince Henri de Cröy-Solre. John Crombez ne veut pas se décourager. "Nous devons continuer, la bataille n'est pas perdue. Nous devons changer certaines lois. De petites erreurs de procédure ne peuvent plus conduire à des acquittements. Nous devons également installer des juridictions spécialisées pour lutter contre la fraude fiscale." M. Crombez plaide pour des réelles sanctions à l'égard des banques offrant des services illégaux à leurs clients, alors que la banque HSBC est suspectée d'avoir aidé 2.500 Belges à frauder le fisc. Le ministre d'Etat Roger Lallemand, le diamantaire Maurice Fischler ou encore l'organisateur de concerts Paul "Boogie Boy" Ambach figurent sur la liste, publiée par De Tijd et l'Echo, des personnes qui ont bénéficié de services particuliers de HSBC Private Bank. Roger Lallemand a siégé pendant 20 ans au Sénat, dont il a été le président à la fin des années 80. Du côté des entreprises, on retrouve dans cette liste le holding industriel wallon Floridienne. (Belga)

Nos partenaires