Johan Vande Lanotte renonce à la scission de l'Institut des réviseurs

15/11/12 à 07:53 - Mise à jour à 07:53

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre de l'Economie Johan Vande Lanotte (sp.a) a renoncé à une scission de l'Institut des réviseurs d'entreprises (IRE) et de celui des experts-comptables (IEC) mais envisage bien une décentralisation linguistique des stages et de la formation, affirme jeudi L'Echo.

Johan Vande Lanotte renonce à la scission de l'Institut des réviseurs

Cette scission "soft" viendrait entériner ce qui existe déjà dans la pratique et préserverait d'une scission large à laquelle s'opposaient les professionnels du chiffre au motif qu'elle n'apporterait aucune valeur ajoutée. Stages et formations relèvent déjà des compétences des entités fédérées. En revanche, le droit des sociétés et la supervision publique sont des matières fédérales, tandis que les normes de tenue des comptes s'inspirent des législations internationales. Une scission entraînerait aussi des conflits de compétences en ce qui concerne les grandes entreprises, déséquilibrerait les moyens financiers et générerait une hausse des coûts pour les entreprises, selon ses détracteurs. (LAURIE DIEFFEMBACQ)

Nos partenaires