Joëlle Milquet fait des propositions pour améliorer la Sûreté, qui doit être maintenue

13/02/13 à 15:13 - Mise à jour à 15:13

Source: Le Vif

(Belga) La vice-Première ministre et ministre de l'Intérieur, Joëlle Milquet, estime dans un communiqué "qu'il ne peut être question de supprimer la Sûreté de l'Etat". Non seulement, cette idée ne fait pas partie de l'accord du gouvernement, mais, surtout, l'existence d'un service de renseignement compétent et contrôlé est indispensable dans la politique de sécurité d'un pays.

La ministre de l'Intérieur indique par ailleurs avoir remis un "rapport informel" au Premier ministre contenant plusieurs "pistes d'amélioration" du rôle de la Sûreté et du renforcement de la coordination entre services, entre autres, avec la police et l'OCAM (l'Organe pour la Coordination de l'Analyse de la Menace). Ces pistes concernent également la coordination entre les services et le comité ministériel. Le but est, notamment, de "renforcer encore l'efficacité de la lutte contre le radicalisme et le terrorisme", précise Mme Milquet. Au-delà de ces différents éléments, la ministre estime qu'il est "indispensable de ramener de la sérénité et de la rationalité dans le débat". La priorité pour la ministre de l'Intérieur n'est "ni le débat sur l'existence de la Sûreté de l'Etat, ni celui de la succession de son administrateur", mais celui du renforcement de la lutte contre les éléments qui menacent clairement la sécurité du pays et des citoyens. "Améliorer l'efficacité et la coordination de nos services de sécurité, dont celui de la Sûreté de l'État: oui. Supprimer cette dernière: non!", conclut le communiqué. (MUA)

Nos partenaires