Jeunes Belges en Syrie - Le gouvernement juge la législation anti-terroriste suffisante et accentue la prévention

19/04/13 à 13:58 - Mise à jour à 13:58

Source: Le Vif

(Belga) Le comité ministériel restreint a jugé vendredi suffisant l'arsenal législatif anti-terroriste - renforcé il y a un mois et demi -, dans le cadre de la problématique des jeunes Belges allant combattre en Syrie.

Ce renforcement étend déjà la répression pénale du terrorisme à l'incitation à un acte terroriste, au recrutement ou à l'entraînement de terroristes. Le parquet fédéral a donc rendu un avis négatif au gouvernement, qui l'interrogeait - ainsi que divers autres services - sur l'opportunité de renforcer l'arsenal. Le comité restreint a suivi cet avis, ont expliqué la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet et le Premier ministre Elio Di Rupo. Le "kern" s'était saisi de diverses propositions formulées ces derniers temps, comme celle d'un arrêté royal empêchant les départs pour combattre en Syrie, ou la question relative aux retraits de cartes d'identité de certains jeunes, défendue par le bourgmestre de Vilvorde Hans Bonte (sp.a). A cet égard, le renforcement et l'accélération du recours au "signalement Schengen", le système informatique de coopération policière au sein de l'espace Schengen, sont eux aussi suffisants, ont tranché les principaux ministres du gouvernement fédéral. D'autres mesures telles que le renforcement des échanges de données avec la Turquie, le contrôle des mineurs d'âge en partance dans les aéroports, etc, sont soumises à un groupe de travail et reviendront sur la table du gouvernement vendredi prochain. La ministre de l'Intérieur a en outre présenté son "programme de prévention de la radicalisation violente", qui compte associer tous les niveaux de pouvoir autour de six grandes thématiques. (Belga)

Nos partenaires