Jeunes Belges en Syrie - Joëlle Milquet met en garde contre la sur-médiatisation

12/04/13 à 18:32 - Mise à jour à 18:32

Source: Le Vif

(Belga) La ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet a mis en garde vendredi, à l'issue d'une réunion hebdomadaire de la "task force Syrie", contre la sur-médiatisation et la sur-communication dans la problématique des jeunes Belges allant combattre en Syrie.

Jeunes Belges en Syrie - Joëlle Milquet met en garde contre la sur-médiatisation

"La sur-médiatisation et la sur-communication peuvent être dans ces matières totalement contreproductives et doivent donc être évitées", a souligné Mme Milquet (cdH), évoquant dans un communiqué "des raisons évidentes de sécurité et d'efficacité" ainsi que le secret de l'instruction. La ministre de l'Intérieur annonce en outre "une communication plus complète" à l'issue du comité ministériel restreint de la semaine prochaine, au cours duquel seront débattues des mesures additionnelles qu'elle proposera. "L'ampleur du phénomène constaté et des cas suivis sous diverses autorités reste stable", précise-t-elle toutefois. Elle appelle à cet égard à "faire la part des choses entre certaines informations qui circulent publiquement et autres rumeurs, et les faits vérifiés et à la connaissance des membres de la task force". Trois bourgmestres en Flandre (Bart De Wever pour Anvers, Hans Bonte pour Vilvorde et Bart Somers pour Malines) se sont réunis jeudi soir sur la problématique des jeunes Belges radicalisés qui partent combattre en Syrie, sans toutefois pouvoir avancer de mesures concrètes à l'issue de cette rencontre. Deux élus MR - le député bruxellois Alain Destexhe et le député fédéral Denis Ducarme - ont par ailleurs vivement critiqué le travail de la ministre de l'Intérieur. La bourgmestre MR de Molenbeek Françoise Schepmans a pris ses distances par rapport à ces critiques, précisant qu'elles ne représentaient pas la position du MR. (Belga)

Nos partenaires