Jean-Marc Nollet invite les fonctionnaires wallons à tweeter dans toutes les langues

26/04/13 à 10:18 - Mise à jour à 10:18

Source: Le Vif

(Belga) Jean-Marc Nollet, le ministre de la Fonction publique en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles, a invité sur Twitter les fonctionnaires wallons à utiliser "toutes les langues qu'ils souhaitent" dans leurs messages envoyés sur le réseau social.

Jean-Marc Nollet invite les fonctionnaires wallons à tweeter dans toutes les langues

M. Nollet (Ecolo) rebondissait ainsi sur une prise de position de son homologue flamand Geert Bourgeois (N-VA). Ce dernier avait confirmé jeudi à Belga que les fonctionnaires qui, dans le cadre de leurs fonctions, s'aventuraient à tweeter dans une langue autre que le néerlandais, risquaient une sanction pouvant aller du blâme au licenciement. "J'invite les #twittos-fonctionnaires wallons à utiliser toutes les langues qu'ils souhaitent ! Wallonie, terre d'ouverture et de dialogue", a lancé M. Nollet sur le réseau social. L'attitude de M. Bourgeois était abondamment commentée vendredi dans la presse flamande, qui s'interrogeait notamment sur la sanction à appliquer aux ministres flamands ayant déjà rédigé des messages sut Twitter en français, anglais ou d'autres langues. Selon le journal des fonctionnaires flamand "Dertien", qui révélait l'information jeudi sur base de l'avis d'un haut fonctionnaire flamand, un autre idiome que le néerlandais peut en effet être utilisé si le public ciblé par la communication ne pratique pas le néerlandais, ou dans un contexte international éventuellement. Geert Bourgeois lui-même a déjà écrit des tweets dans une langue autre que le néerlandais (le 18 avril: "La Libre: La Flandre politique a montré qu'elle pouvait aborder de manière adulte le délicat dossier des jeunes partis se battre en Syrie", ou le 9 février: "Louvre Lens LA GALLERIE DU TEMPS" et La Renaissance: vaut le voyage"). Et son chef de gouvernement Kris Peeters (CD&V) envoie régulièrement des tweets en anglais. Au cabinet Bourgeois, on renvoyait vendredi cette problématique essentielle au cabinet Peeters. Le fonctionnaire cité dans l'article de "Dertien" appartient à ses services, commentait-on... (Belga)

Nos partenaires