Jean-Marc Bosman risque un an de prison ferme

18/03/13 à 19:45 - Mise à jour à 19:45

Source: Le Vif

(Belga) L'ancien footballeur Jean-Marc Bosman était cité à comparaître lundi devant le tribunal correctionnel de Liège pour ne pas avoir respecté les conditions probatoires qui avaient été assorties à une suspension du prononcé octroyée à la suite de faits de coups. La mesure de faveur dont il avait bénéficié à l'époque pourrait se transformer en une peine de prison ferme.

Jean-Marc Bosman risque un an de prison ferme

Jean-Marc Bosman avait obtenu le 13 janvier 2012 du tribunal correctionnel de Liège une suspension du prononcé. Il avait bénéficié de cette mesure de clémence, mais devait se soumettre à des conditions strictes, telles l'obligation de suivre une psychothérapie, suivre une formation de gestion de la violence et se soumettre à des analyses sanguines et urinaires pour prouver qu'il ne consommait plus de boissons alcoolisées. Cette condamnation faisait suite à des faits qui s'étaient déroulés le 15 décembre 2011. Ivre, Jean-Marc Bosman s'était attaqué à sa compagne, la mère de ses enfants, et à la fille de cette dernière. Il voulait ce jour-là consommer de l'alcool, mais sa compagne avait refusé. Jean-Marc Bosman avait alors porté un coup de poing au visage de sa compagne. La fille de sa compagne avait également essuyé sa violence. Après sa condamnation, Jean-Marc Bosman n'a donc pas respecté les conditions probatoires qui y étaient assorties. Le parquet a réclamé la révocation de la décision et a requis une peine d'un an de prison ferme. Jugement le 15 avril. (COR 505)

Nos partenaires