Jean-Marc Bosman condamné à 80 heures de travail

07/10/13 à 12:30 - Mise à jour à 12:30

Source: Le Vif

(Belga) Jean-Marc Bosman a été condamné lundi par la cour d'appel de Liège à une peine de 80 heures de travail avec sursis pour la moitié (40 heures à prester réellement) et à une amende de 275 euros avec sursis total. Cette condamnation est consécutive à des faits de violences familiales qui se sont déroulés en décembre 2011.

Pour une scène unique de violences familiales qui s'était déroulée le 15 décembre 2011 et lors de laquelle Jean-Marc Bosman était sous l'influence de la boisson, il avait d'abord bénéficié d'une suspension du prononcé. Réconcilié avec les victimes, il n'avait pas cru utile de respecter les conditions assorties à sa condamnation. C'est la raison pour laquelle la sanction initiale avait été révoquée et transformée par défaut à une peine d'un an de prison ferme puis à une peine d'un an avec sursis probatoire. Depuis cette condamnation, Jean-Marc Bosman avait entamé des démarches personnelles pour se faire suivre. Il avait arrêté de boire et a même retrouvé du travail auprès du CPAS d'Awans. La cour d'appel a confirmé la révocation de la suspension qui lui avait été accordée mais a décidé de lui octroyer une nouvelle chance en raison des dispositions montrées dans l'optique d'un reclassement professionnel. Jean-Marc Bosman a été condamné à une peine de travail de 80 heures, avec sursis pour la moitié. Si cette peine n'est pas prestée, Jean-Marc Bosman devra par contre purger une peine de 8 mois de prison. La cour a assorti cette sanction d'une amende de 275 euros avec sursis total. (Belga)

Nos partenaires