Jean-Jacques Viseur obtient le non-lieu dans le dossier "Bossard"

14/02/14 à 18:24 - Mise à jour à 18:24

Source: Le Vif

(Belga) La chambre du conseil de Mons a octroyé le non-lieu, ce vendredi, à l'ancien bourgmestre de Charleroi, Jean-Jacques Viseur. Il était suspecté de prise illégale d'intérêts dans la désignation comme représentant de la Ville de Charleroi de l'avocat Me Philippe Bossard, chez qui son fils François Viseur avait effectué un stage.

Jean-Jacques Viseur obtient le non-lieu dans le dossier "Bossard"

En novembre 2008, le collège communal de Charleroi qui se penchait sur les grands chantiers de la Ville avait désigné une équipe d'experts, ainsi qu'un avocat pour représenter ses intérêts. Me Philippe Bossard avait alors été désigné mais le receveur communal, Eric Wartel, avait refusé de payer ses honoraires, trop élevés selon lui. Il était également apparu que François Viseur, le fils du bourgmestre, officiait à l'époque comme stagiaire au sein du cabinet "Philippe & Partners", associé au cabinet Bossard. L'affaire avait été mise à l'instruction pour prise illégale d'intérêts entre les mains de la juge Baeckeland et avait finalement été confiée au tribunal de première instance de Mons, puisque l'épouse de Jean-Jacques Viseur officiait à l'époque comme magistrate à Charleroi. Devant la chambre du conseil de Mons, le parquet avait requis le renvoi en correctionnelle de l'ancien bourgmestre, ainsi que de l'avocat Philippe Bossard. Ce vendredi, les deux intéressés ont toutefois obtenu le non-lieu, le juge estimant qu'aucun élément ne permettait de prouver une quelconque prise d'intérêts dans leur chef. Le parquet n'a pas encore signifié s'il interjetait appel de cette décision. (Belga)

Nos partenaires