Jean-Claude Marcourt invite à choisir entre le repli sur soi et le progrès social

17/01/14 à 20:56 - Mise à jour à 20:56

Source: Le Vif

(Belga) Les élections du 25 mai prochain imposent de faire un choix entre le repli sur soi et la solidarité, a affirmé vendredi le ministre wallon de l'Économie Jean-Claude Marcourt (PS) à l'occasion de la présentation de ses voeux vendredi à Liège, en présence de plusieurs personnalités socialistes.

"Demain, il s'agira pour chacun de faire un choix entre la tendance autonomiste et le repli sur soi, ou la solidarité, la reprise économique et le progrès social", a-t-il souligné au terme de son discours tenu devant une salle comble à la Cité Miroir, espace culturel fraîchement rénové. M. Marcourt s'est réjoui de ce qu'il considère comme l'émergence de signes avant-coureurs d'une reprise socio-économique. Il a estimé que la relance demanderait une mobilisation maximale des forces vives et a souligné que l'accent ne devait pas seulement être mis sur l'économie, mais aussi sur l'enseignement, une autre de ses casquettes au sein du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il a rappelé sa volonté de concrétiser une Cité des métiers à Liège, une plate-forme réunissant tous les acteurs de la formation et qui permettrait d'optimaliser les orientations professionnelles des étudiants et des demandeurs d'emploi. Nombre d'élus socialistes et de personnalités liégeoises du parti avaient rejoint la Cité Miroir vendredi soir, comme le ministre fédéral des Entreprises publiques Jean-Pascal Labille, le député européen Marc Tarabella, le bourgmestre de Liège Willy Demeyer ou encore le président-député provincial André Gilles. (Belga)

Nos partenaires