"Je viens pour écouter", affirme Bellens qui n'a pas l'intention de démissionner

08/11/13 à 10:52 - Mise à jour à 10:51

Source: Le Vif

(Belga) L'administrateur délégué de Belgacom Didier Bellens est arrivé peu après 10 heures ce vendredi au cabinet du ministre en charge des Entreprises publiques Jean-Pascal Labille (PS), qui l'a convoqué au lendemain de nouvelles déclarations incendiaires à propos du gouvernement et de son Premier ministre, Elio Di Rupo.

"Je viens pour écouter", affirme Bellens qui n'a pas l'intention de démissionner

"Je viens avant tout pour écouter", a seulement confié à son arrivée le patron de l'opérateur historique dont la position est de plus en plus fragile. Le vice-premier ministre Didier Reynders (MR) a ainsi laissé entendre qu'il souhaitait le départ de Didier Bellens, "si c'est possible". De sources gouvernementales, on précise toutefois qu'un licenciement de M. Bellens ne peut être décidé que par le conseil des ministres. Quant à la possibilité que le patron de Belgacom démissionne de sa propre initiative, l'option est des plus improbables. Didier Bellens estime en effet n'avoir commis aucune faute. Egalement présent ce vendredi matin au cabinet du ministre Labille, le président de Belgacom Stefaan De Clerck a de son côté assuré vouloir revenir le plus rapidement possible à l'ordre du jour de l'entreprise. (Belga)

Nos partenaires