"Je me sentais programmé pour commettre ces faits", déclarait Kim De Gelder en mars 2010

04/03/13 à 20:02 - Mise à jour à 20:02

Source: Le Vif

(Belga) "Je me sentais programmé pour commettre ces faits", déclarait Kim De Gelder lors d'une audition le 3 mars 2010. Un extrait de cette audition a été projeté lundi en fin d'après-midi à la cour d'assises de Gand. "Il n'y a pas de mobile. Je n'ai jamais eu de mobile à l'esprit", avait-il alors assuré.

"Je me sentais programmé pour commettre ces faits", déclarait Kim De Gelder en mars 2010

Kim De Gelder a déclaré à ceux qui l'interrogeaient qu'il avait décidé à un certain moment de rassembler ses affaires et de réfléchir à des stratégies "afin d'assassiner le monde entier". "La manière avec laquelle j'ai procédé, cela n'avait encore jamais eu lieu", a-t-il ajouté. Un Kim De Gelder à la parole facile a également déclaré durant cette audition qu'il avait mené des recherches sur les tueurs en série. "Mais mon système, mon modèle est complètement différent", explique-t-il. "La seule situation avec laquelle l'on peut faire une comparaison est celle d'une situation de guerre où les soldats reçoivent l'ordre de tuer tout un village." "Ces soldats doivent faire cela, ils n'ont pas d'autre choix. Ils ont cette mission", poursuit-il. "J'avais également ce sentiment, que je devais remplir cette mission." (HED)

Nos partenaires