Jardin Botanique de Meise - Les FDF proposent de créer une institution du genre en Wallonie

12/12/12 à 21:00 - Mise à jour à 21:00

Source: Le Vif

(Belga) Les FDF ont proposé mercredi de créer une institution botanique en Wallonie, après avoir constaté "le transfert à la Flandre du Jardin Botanique National, joyau scientifique de renommée mondiale auquel la recherche francophone a tant contribué".Pour eux, ce dossier est "révélateur de la faiblesse francophone toujours aussi prégnante face à la Flandre".

Jardin Botanique de Meise - Les FDF proposent de créer une institution du genre en Wallonie

"Après avoir été boutés hors de Leuven, les francophones ont créé Louvain-la-Neuve et son parc scientifique, dont le rayonnement est une réussite. A présent, chassés de Meise, ils doivent redonner aux jeunes chercheurs agronomes francophones une perspective d'avenir en créant le Jardin botanique de la Fédération Wallonie-Bruxelles", a déclaré le président des FDF, Olivier Maingain. La députée FDF au parlement Wallonie-Bruxelles, Caroline Persoons, a annoncé le dépôt d'une proposition de résolution dans ce sens au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les FDF y proposent l'établissement d'un comité scientifique chargé de travailler à la création d'un nouveau Jardin botanique, en collaboration avec les universités de la Fédération Wallonie-Bruxelles et spécialement la Faculté des Sciences Agronomiques de Gembloux. Aux yeux des Fédéralistes Démocrates Francophones, le nouvel établissement scientifique sera conçu en lien avec les biotechnologies de pointe et permettra de donner une nouvelle dimension aux sciences de l'environnement. Il permettra de collaborer, avec Meise, à l'accueil dans les meilleures conditions, du patrimoine scientifique du JBN, resté la propriété de l'Etat fédéral. L'accord du transfert du JBN de Meise à la Flandre est, pour les FDF, l'expression d'un "double échec francophone: celui de l'abandon à la Flandre d'une institution reconnue internationalement attirant plus de 110.000 visiteurs et de très nombreux chercheurs, et celui de l'abandon du personnel francophone occupé au Jardin Botanique et qui ne sera pas remplacé. (MUA)

Nos partenaires