Japon: le Premier ministre Abe n'exprime aucun regret à l'Asie pour la 2e guerre mondiale

15/08/13 à 06:22 - Mise à jour à 06:22

Source: Le Vif

(Belga) Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, n'a exprimé jeudi aucun regret envers l'Asie pour les souffrances infligées par le Japon pendant la Seconde guerre mondiale, lors d'un discours pour le 68e anniversaire de la capitulation nippone.

M. Abe a ainsi rompu avec une tradition établie depuis une vingtaine d'années, en vertu de laquelle le chef du gouvernement japonais présentait systématiquement ses regrets lors de cette allocution annuelle du 15 août. Dans un bref discours prononcé à Tokyo lors d'une cérémonie en présence de l'empereur Akihito et de l'impératrice Michiko, M. Abe s'est contenté de rendre hommage aux victimes du conflit et de souhaiter que la paix dure. "Je n'oublierai jamais le fait que la paix et la prospérité dont nous jouissons actuellement découlent du sacrifice de vos vies", a-t-il déclaré à l'adresse des Japonais disparus durant la guerre du Pacifique. Et de conclure: "nous allons faire de notre mieux pour apporter notre contribution à la paix dans le monde". Habituellement, et M. Abe l'avait lui-même fait lors de son premier passage à la Primature en 2006-2007, les Premiers ministres profitent de cette cérémonie de commémoration pour exprimer des remords pour les exactions commises à l'égard des populations voisines d'Asie lors de l'occupation de la péninsule coréenne (de 1910-1945) et d'une partie de la Chine (de 1931 à 1945). En rompant avec cette habitude, le conservateur Shinzo Abe marque une fois de plus sa position de fermeté vis-à-vis des voisins asiatiques, qui jugent que le Japon ne s'est pas encore assez repenti pour son passé militariste. (Belga)

Nos partenaires