Japon: des scientifiques vont provoquer une mini-fusion de coeur de réacteur nucléaire

09/01/14 à 15:19 - Mise à jour à 15:19

Source: Le Vif

(Belga) Une équipe de scientifiques du Japon a indiqué jeudi envisager de provoquer une fusion expérimentale de coeur de réacteur nucléaire afin de mieux comprendre ce qu'il s'est passé à Fukushima et de préparer un mode d'action approprié en cas d'éventuel futur accident grave.

Japon: des scientifiques vont provoquer une mini-fusion de coeur de réacteur nucléaire

L'Agence japonaise de l'énergie atomique voudrait pour ce faire employer une sorte de modèle réduit de réacteur où serait délibérément déclenché un dysfonctionnement avec un petit assemblage de combustible. Cette expérience serait menée dans une installation de recherche, Tokaimura, dans la préfecture d'Ibaraki, au nord de Tokyo. Différentes mesures seront effectuées durant l'expérience et les chercheurs songent même a installer une caméra pour filmer le processus. "Nous voulons étudier exactement comment se produit la fusion du combustible et en tirer des enseignements pour améliorer les moyens de faire face aux éventuels accidents graves", a expliqué un porte-parole de l'agence gouvernementale. Il s'agit aussi de mieux appréhender comment a réagi le combustible des trois réacteurs de la centrale de Fukushima lorsqu'ils sont entrés accidentellement en fusion en mars 2011, privés de refroidissement par un tsunami qui a ravagé le site. Le projet devrait débuter dans le courant de la prochaine année budgétaire du 1er avril 2014 à fin mars 2015. Selon la même source, il s'agira d'une première expérience contrôlée de ce type au Japon, un exercice déjà réalisé dans les principaux pays employant l'énergie atomique comme les États-Unis et la France. Le scénario-catastrophe survenu à Fukushima n'avait pas été envisagé par les autorités et l'exploitant de la centrale qui ont été dépassés par l'ampleur du désastre. Depuis, des normes plus sévères ont été édictées et aucun des 48 réacteurs commerciaux restants de l'archipel ne peut être relancé sans une nouvelle certification de sûreté. (Belga)

Nos partenaires