Italie: un projet de suppression des provinces voulu par Renzi adopté au Sénat

26/03/14 à 20:36 - Mise à jour à 20:36

Source: Le Vif

(Belga) Le Sénat a renouvelé mercredi sa confiance au gouvernement de Matteo Renzi, qui avait décidé de faire le forcing pour faire passer un projet de loi préparant la suppression des provinces italiennes.

Italie: un projet de suppression des provinces voulu par Renzi adopté au Sénat

Le projet, prévoyant une révision des fonctions et compétences des provinces en vue de leur abolition, présenté par Graziano Delrio, le bras droit de Matteo Renzi, a été adopté par le Sénat et devra désormais passer devant la chambre des députés. Après avoir débattu dans l'après-midi, les sénateurs ont procédé au vote peu après 19h00: 160 ont voté "oui" et 133 "non". Dans la matinée, le jeune président du Conseil, âgé de 39 ans, avait écrit sur son compte Twitter: "Aujourd'hui est une journée importante pour les provinces" (structures intermédiaires entre les municipalités et les régions), annonçant le vote clef de la soirée. Un peu plus tard dans la journée, lors d'un déplacement en Calabre, il avait ajouté être conscient que "certaines provinces travaillent bien". Mais, avait-il immédiatement ajouté, "donner un signal fort et net, avec 3.000 postes de politiciens en moins, a de quoi restituer espoir et confiance à nos concitoyens", estimant qu'il ne s'agissait pas que d'une "question de réduction des coûts". Selon un sondage de l'institut Eurispes, 61,5% des Italiens sont favorables à l'abolition pure et simple des provinces. M. Renzi prenait un certain risque en demandant la confiance du Sénat car sa marge de manoeuvre y est réduite, la coalition gauche-droite au pouvoir y disposant d'une courte majorité. M. Renzi a également promis de mener une réforme constitutionnelle du Sénat qui prévoit sa disparition sous sa forme actuelle et son remplacement par une assemblée d'élus des régions, ce qui aboutirait à la suppression de 315 parlementaires et autant de salaires. (Belga)

Nos partenaires