Italie: Matteo Salvini, nouveau chef du parti autonomiste Ligue du Nord

07/12/13 à 20:34 - Mise à jour à 20:34

Source: Le Vif

(Belga) Le parti autonomiste de la Ligue du nord, allié indispensable du centre droit de Silvio Berlusconi, a choisi samedi le quadragénaire milanais Matteo Salvini pour le diriger, lors de primaires, une nouveauté pour cette formation.

Un peu plus de 17.000 militants, implantés surtout en Lombardie, Vénétie et Piémont, étaient appelés à voter. M. Salvini a obtenu 82% des voix, battant à plates coutures le cofondateur du parti, Umberto Bossi, 72 ans, dont la popularité est en chute libre depuis des scandales ayant impliqué sa famille. M. Salvini, 40 ans, est le premier chef de la Ligue à ne pas appartenir au groupe fondateur, même s'il a fait toute sa carrière dans le parti. Ce politicien qui aime les plateaux de télévision, prône un discours dur sur l'immigration et n'est pas à l'abri de dérapages comme dans une vidéo récente le montrant en train d'entonner des chansons contre les Napolitains ou lorsqu'il a proposé de réserver certains wagons du métro aux Milanais. L'été dernier, il avait cherché à faire parler de lui en proposant l'abolition par référendum du ministère de l'Intégration dont est en charge la première ministre noire de l'histoire italienne, Cécile Kyenge, qualifiée de "ministre du néant". Cet ancien député, qui en est à son deuxième mandat de parlementaire européen, a déjà dit que l'Europe serait dans la ligne de mire de la Ligue. "Nous en avons ras-le-bol que Bruxelles nous dise comment vivre, c'est un goulag", a-t-il lancé samedi, confirmant vouloir s'allier aux eurosceptiques des autres pays, en particulier Marine Le Pen en France, en vue des européennes de mai 2014. La Ligue du nord est en difficultés depuis un vaste scandale qui avait éclaté en janvier 2012 autour de l'utilisation des "remboursements électoraux", accordés par l'Etat aux formations politiques en fonction de leurs résultats électoraux. L'affaire avait fini par toucher l'entourage de M. Bossi, accusé d'avoir puisé dans les caisses pour financer des dépenses personnelles. Umberto Bossi a démissionné en avril 2012 de la direction opérationnelle du parti, prenant la charge honorifique de président. A toutes les élections législatives des dix dernières années, la Ligue a été l'allié clé du centre droit de Silvio Berlusconi. A son apogée, elle a recueilli jusqu'à 10% au niveau national mais aux législatives de février dernier elle s'est effondrée à 4% des suffrages. (Belga)

Nos partenaires