Italie/Appel Procès Eternit: - Le baron Louis de Cartier est décédé

21/05/13 à 19:02 - Mise à jour à 19:02

Source: Le Vif

(Belga) Le baron belge Louis de Cartier, poursuivi dans le cadre du procès en appel Eternit en Italie, est décédé la nuit dernière à l'âge de 92 ans, rapporte mardi après-midi l'agence de presse italienne ANSA. Le décès, confirmé par son avocat Cesare Zaccone, n'a pas été notifié officiellement à la justice. Ce décès pourrait soulever des questions sur le versement des dommages et intérêts aux victimes.

Le baron Louis de Cartier de Marchienne, homme d'affaires belge fortuné, avait été condamné en février 2012, avec Stephan Schmidheiny, à seize ans de prison dans le cadre du "procès de l'amiante" pour "catastrophe environnementale intentionnelle" et "omission volontaire des mesures anti-catastrophes" dans deux des quatre usines transalpines du groupe. Les faits avaient été jugés prescrits concernant les deux autres sites, mais le procureur a toutefois exigé que les deux individus soient aussi condamnés pour les victimes de l'amiante dans ces deux usines, jugeant que "leur responsabilité est encore actuelle". Le procès en appel de Louis de Cartier et de son coaccusé suisse Stephan Schmidheiny en est actuellement à ses dernières plaidoiries et se poursuivra pour Stephan Schmidheiny, malgré le décès du baron belge. Le procureur du parquet de Turin a réclamé une peine de vingt ans de prison contre les deux hommes. Le jugement est attendu le 3 juin prochain. Louis de Cartier avait été administrateur délégué de la société Eternit de 1966 à 1978. Il avait ensuite été président du conseil d'administration jusque fin 1986. Outre le procès italien, Eternit fait également l'objet de poursuites dans divers pays, notamment en Belgique. En novembre 2011, la société a été condamnée en première instance à payer des dommages et intérêts à hauteur de 250.000 euros à une famille de victimes belges de l'amiante. La société a fait appel de ce jugement. Contacté par l'agence Belga, le président de l'Association belge de défense des victimes de l'amiante (Abeva) Eric Jonckheere, dont la famille a été décimée par l'amiante, a expliqué que le décès de Louis de Cartier allait clôturer le volet belge du procès en appel en cours en Italie. "Tout ce que le Belge aurait dû verser en cas de confirmation du jugement tombe à l'eau", a-t-il indiqué, faisant référence aux dédommagements éventuels des victimes et aux possibles indemnités en vue de l'assainissement des sols et de la décontamination des sites. De son côté, l'avocat de Louis de Cartier, Me Zaccone, cité par l'agence de presse suisse ATS, a déclaré que le décès de son client annule "toutes les dispositions du jugement de première instance", y compris celles liées aux indemnités. (Belga)

Nos partenaires