Israéliens et Palestiniens poursuivent le dialogue dans les prochains jours

15/08/13 à 08:37 - Mise à jour à 08:37

Source: Le Vif

(Belga) Les négociateurs israéliens et palestiniens qui se sont réunis mercredi soir à Jérusalem ont convenu de se retrouver dans les prochains jours pour poursuivre leurs discussions, ont indiqué jeudi les médias israéliens.

Ces pourparlers, qui ont duré cinq heures dans un hôtel de Jérusalem, se sont déroulés dans la plus totale discrétion. Comme convenu entre eux, les participants n'ont fait aucune déclaration et n'ont publié aucun communiqué. Avant la réunion, la "10", une chaîne de télévision privée, avait indiqué que les "deux parties allaient tenter de terminer les discussions sur le cadre des négociations pour commencer à s'occuper des questions clé lors de la prochaine rencontre prévue à Jéricho" en Cisjordanie. La reprise des négociations a suscité jeudi quelques tensions au sein du gouvernement israélien, le vice-ministre des Affaires étrangères Zeev Elkin, un faucon du Likoud, le parti du Premier ministre Benjamin Netanyahu, exprimant l'espoir, à la radio publique, que Tzipi Livni, la ministre de la Justice qui mène la délégation israélienne "a pris des positions durant ces discussions qui reflètent celles de l'ensemble du gouvernement". M. Elkin ainsi que d'autres députés et ministres du Likoud tout comme le "Foyer juif", un parti nationaliste de la coalition, sont opposés à la création d'un État palestinien au côté d'Israël, comme le prônent Mme Livni qui dirige HaTnuha, un petit parti centriste ainsi que les États-Unis et l'Union européenne. La reprise des négociations de paix est le fruit d'intenses efforts du secrétaire d'État américain John Kerry, qui avait réuni les deux parties pour une première rencontre à Washington le 30 janvier. Mercredi matin, Israël a libéré 26 prisonniers palestiniens de longue date, sur un total de 104 détenus condamnés -pour la plupart pour le meurtre d'Israéliens- qui doivent être relâchés au cours des neuf mois de négociations prévus. Mais la question de la colonisation juive est venue assombrir les perspectives de ces pourparlers. Peu avant le coup d'envoi des négociations, le ministre israélien du Logement, Uri Ariel, a annoncé la construction dans l'année à venir "de milliers" de logements supplémentaires dans les colonies israéliennes de Cisjordanie. Dimanche et mardi, Israël avait déjà provoqué la colère des Palestiniens en autorisant la construction d'un total de 2.129 logements à Jérusalem-Est annexée et en Cisjordanie occupée. (Belga)

Nos partenaires