Israël s'invite dans les discussions entre Didier Reynders et le Premier ministre roumain

15/07/14 à 10:35 - Mise à jour à 10:35

Source: Le Vif

(Belga) Le proposition de cessez-le-feu de l'Egypte en vue d'une désescalade des violences à Gaza doit "être appuyée", car elle est un premier "signe positif", a commenté le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, à l'issue d'une rencontre bilatérale avec le Premier ministre roumain, Victor Ponta, mardi matin à Bucarest.

Un premier cessez-le-feu est nécessaire "pour permettre des discussions", a-t-il ajouté. Victor Ponta s'est également montré sensible à la nécessité "d'appuyer cette démarche" égyptienne, puisque la Roumanie compte plusieurs ressortissants à Gaza et a déjà évacué plus de 80 personnes, a souligné Didier Reynders. Les deux hommes se sont également entretenus au sujet de l'Ukraine, qui reste "au centre des préoccupations". "Il faut des signes" clairs du côté russe pour mener à un cessez-le-feu, a-t-il commenté. Le président ukrainien "doit aussi trouver une formule pour garantir l'autonomie des provinces et régions". Le ministre des Affaires étrangères a par ailleurs rappelé, comme lundi soir après une réunion avec son homologue roumain, que des efforts sont à faire pour assurer la politique étrangère et de défense de l'Union européenne. Les relations économiques entre les deux pays ont encore été abordées, ainsi que les progrès en vue de l'intégration de la Roumanie à Schengen. Interrogé sur la formation d'un gouvernement fédéral en Belgique, Didier Reynders s'est montré très discret. "Chacun doit jouer son rôle", a-t-il déclaré. Ce qui ne l'empêche pas de suivre activement la situation, surtout "depuis la mission de formateur confiée à M. Michel". Le ministre poursuit mardi son voyage diplomatique à Bucarest en rencontrant dans le célèbre Palais de Ceaucescu, siège du Parlement, les présidents de la Chambre et du Sénat. (Belga)

Nos partenaires