Islamistes dans l'armée belge - "Augmenter les méthodes de screening"

21/11/12 à 08:21 - Mise à jour à 08:21

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement doit prendre de nouvelles dispositions légales en vue d'accroître les méthodes de screening permettant de repérer tout "adhérent actif" d'un mouvement extrémiste qui exercerait une fonction directement liée à la sécurité du pays, affirme mercredi Denis Ducarme, vice-président de la Commission Défense et membre de la Commission Intérieur à la Chambre.

La presse francophone rapporte que l'armée belge a mis sous surveillance une dizaine de soldats pour leurs convictions salafistes et pour s'assurer de leur loyauté au pays. Dans certains cas, les contrôles ont été efficaces, mais dans d'autres, les candidats pourtant bien connus dans les milieux islamistes, ont échappé à la vigilance des recruteurs. "L'Etat doit mieux se protéger et la sécurité du pays doit impliquer davantage de vigilance", soutient le député MR. Les nouvelles méthodes devront notamment veiller "à exclure de sa fonction toute personne qui adhérerait activement à un mouvement salafiste, néo-fasciste ou tout autre mouvement extrémiste incompatible avec une fonction sous les drapeaux, dans la police" ou liée de quelque manière à la sécurité du pays. (PVO)

Nos partenaires